Tribunes

Octobre 2017
A surveiller...

M. le Maire affirme qu’un nouveau complexe nautique financé par une entente tripartite avec Coignières et Élancourt serait inauguré vers 2020 (tiens donc) avec un début de travaux en 2018 ! Après tant de temps perdu, de manque d'écoute des préconisations de l'opposition, de rebondissements en enlisements, nous attendons comme vous tous des informations sur ce projet, et en particulier sur le montage financier de l’opération.

 

Le ministre de l’Éducation nationale a publié un décret sur les dérogations relatives aux rythmes scolaires en maternelle et primaire, en donnant la possibilité aux communes de revenir sur la réforme de 2013. Il s’agira pour les écoliers du troisième changement en neuf ans ! Cette réforme, qui instaurait les 4,5 jours de classe, avait été recommandée par les chronobiologistes et d’autres spécialistes. Il était notamment affirmé que l’intérêt de l’enfant devait évidemment primer sur celui des adultes… En juin 2017, la municipalité avait organisé une consultation auprès des parents et des enseignants dont le résultat indiquait que 69% des votants étaient favorables à la semaine de 4 jours. Nous avions ardemment, contre les réticences financières de certains élus municipaux, défendu l'intérêt de l'enfant. Pour l'heure la majorité semble, une fois n'est pas coutume, s'être ravisée de ses jugements négatifs en maintenant, jusqu’à présent, le dispositif en son état. Nous apprécions qu’elle ne soit pas trop vite revenue en arrière, comme d’autres.     

 

 

Ismaïla Wane et Martine Fayolle

Vos élu.e.s Socialistes de Maurepas Dynamique et Solidaire

Site : www.maurepas-dynamique-solidaire.fr

Contact : maurepas.ds@gmail.com

Facebook : www.facebook.com/maurepasds

Septembre 2017
Quelques petites surprises estivales…

Nous vous souhaitons une bonne rentrée : heureuse, studieuse, et associative. Nos pensées vont à celles et ceux qui, contre leur volonté, n’ont pu profiter de cette période estivale et partager des moments familiaux ou de simple détente.

 

Au niveau municipal, c’est la continuité d’une gestion opaque des divers dossiers, et l’opposition reste toujours mise à l’écart. Durant cet été, il nous a été difficile d’analyser les informations qui circulaient quant à l’avenir du Café de la Plage et sa fermeture éventuelle. De fait, en dehors de tout débat, la décision de fermeture aurait bien été prise pendant la période estivale.

 

Bien sûr, nous condamnons ce fait, notre position étant de préserver et de dynamiser ce lieu de culture historique de Maurepas.

Sans réelle politique sur la sécurité, mais avec des mesures d’affichage et de communication, nous apprenons que les policiers municipaux seront prochainement armés. Là encore, absence totale de la moindre concertation. Comme indiqué dans notre programme, nous défendons une vraie politique de prévention, basée sur une coopération renforcée avec la police nationale.

 

Nous continuons aussi à suivre les dossiers brûlants : piscine et son dernier rebondissement (cf. le dernier conseil communautaire de SQY en juin), réhabilitation hâtive de l’école de l’Agiot, à laquelle nous sommes opposés dans les conditions actuelles.

Nous aurons plaisir à vous retrouver aux différentes manifestations dont le forum des associations le samedi 9 septembre.

 

 

Ismaïla Wane et Martine Fayolle

Vos élu.e.s Socialistes de Maurepas Dynamique et Solidaire

Site : www.maurepas-dynamique-solidaire.fr

Contact : maurepas.ds@gmail.com

Facebook : www.facebook.com/maurepasds

Juillet 2017
Défendons nos intérêts : centre nautique et écoles de l’Agiot

Comme nous l’avons écrit, il y a quelques semaines, sur notre site, notre piscine ne sera pas d’intérêt communautaire à Saint-Quentin-en-Yvelines. Le maire ayant approuvé, par son vote, cette décision aux antipodes de ses déclarations précédentes !

 

Nos analyses et nos solutions nous donnent raison depuis le début. Restons mobilisés :

- pour un centre nautique à taille humaine, moderne et de gestion municipale

- pour une réhabilitation moins onéreuse qu’une déconstruction-construction pharaonique ;

- pour l’écoute de l’opposition et de ses propositions au nom de l’intérêt général ;

- pour le courage de la vérité et ce en cohérence avec les services de l’Etat, à rebours des affirmations gratuites sur un centre nautique qui s’écroulerait.

Nous redemandons l’abandon de la déconstruction-reconstruction pour une réhabilitation à taille humaine répondant aux besoins des usagers et des écoles. Cela est encore possible et financièrement sérieux.

 

Quant à nos écoles, les parents sont très inquiets au sujet de la réalisation concrète de la fusion des écoles élémentaire et maternelle de l’Agiot. Ils sont venus nombreux à la réunion d’information sur la réhabilitation, s’interrogeant sur la période envisagée de deux années de travaux. Ils estiment avoir été mis devant le fait accompli, sans aucune concertation préalable. Quel peut-être l’impact de cette réunion, proposée trois semaines avant les vacances ? Nous vous invitons à retrouver, sur notre site, nos positions et nos actions.

 

Ismaïla Wane et Martine Fayolle

Vos élu.e.s Socialistes de Maurepas Dynamique et Solidaire

Site : www.maurepas-dynamique-solidaire.fr

Facebook : www.facebook.com/maurepasds
Contact : maurepas.ds@gmail.com

Juin 2017
Vos données personnelles en jeu

Vos données personnelles en jeu

 

Lors du dernier conseil municipal, il nous a été proposé d'autoriser la société BLUEDISTRIB à implanter des consignes libre-service sur le domaine public. Cette délibération a mis en lumière, une fois de plus, l'impréparation du Maire sur ses dossiers et le manque de concertation. En effet, ce type de dispositif est en concurrence directe avec nos commerçants qui sont déjà point-relais pour les colis. Qu'en est-il de la concertation avec les commerçants ? A cette question que nous avons posée, la réponse est sans surprise : aucune concertation avec les commerçants qui découvriront donc ce dispositif.

 

Etrange façon de procéder alors que l'on connait les difficultés d'attractivité de notre centre ville ! Difficultés dont pâtissent nos commerçants. La concertation et les projets aidant à leur développement devraient être impérativement privilégiés au détriment de tout ce qui peut les affaiblir encore davantage.

 

En outre notre groupe s'est inquiété de la collecte des données personnelles par le dispositif BLUEDISTRIB, propriété du groupe Bolloré. Aucune réponse du maire qui semblait, manifestement, découvrir l'information. Nous alertons les Maurepasiens sur le fait que ces dispositifs, quasi-gratuits, à l'instar de Voisins Vigilants, se rémunèrent indirectement grâce à la collecte de données personnelles revendues...Aucune réaction de la municipalité à ce sujet qui touche pourtant à la vie privée ! Nous vous invitons à vous rendre sur notre site internet pour de plus amples détails sur ces dispositifs, en particulier Voisins Vigilants.

 

Ismaïla Wane et Martine Fayolle

Vos élu.e.s Socialistes de Maurepas Dynamique et Solidaire
Contact : maurepas.ds@gmail.com

Mai 2017
Les budgets se suivent et se ressemblent !

Nous avons, lors du dernier conseil municipal de Maurepas, discuté le budget. Rien de nouveau sous le soleil : ainsi pouvons-nous résumer le budget proposé, qui est dans la prolongation de celui de l’année précédente.

 

Pourtant, l’an dernier, nous avions donné une vision budgétaire différente, argumenté sur les compensations de l’État, appelé à recentrer sur les services aux personnes et nos associations.

 

Comme beaucoup de Maurepasien.ne.s maintenant, nous n’avons aucune écoute de cette majorité qui, plus que jamais, est dans la provocation et la comédie, cherchant à amener les discussions avec les oppositions sur des conflits imaginaires, pour mieux ne pas avoir à répondre sur le fond. Pathétique : la majorité peut toujours se prévaloir d’être bonne gestionnaire face aux supposées baisses de dotation alors que, dans le même temps, elle profite largement des compensations de l’État – passées sous silence –, de l’augmentation mécanique des impôts, et de plus de 700 000 euros par an suite à la fermeture de la piscine…

 

Les priorités municipales sont, quant à elles, à plein régime : communication et affichage, dépenses de police municipale, jardin aménagé pour plus de 1,2 million d’euros, rénovation de la mairie pour plus de 800 000 euros… Les gymnases utilisés par nos enfants et un grand nombre d’associations attendront.

 

Les parents du groupe scolaire de l’Agiot sont inquiets par la fusion de l’école élémentaire et maternelle, la mairie ne prévoit une réunion publique que le 13 juin !

 

Ismaïla Wane et Martine Fayolle
Vos élu.e.s Socialistes de Maurepas Dynamique et Solidaire
Contact : maurepas.ds@gmail.com

Mars 2017
La frénésie destructrice de la majorité actuelle n’a pas de limites.

Projet de destruction des îlots de verdure au centre-ville. Suppression de la piscine, prétendument menacée d’effondrement, disparition du Cercle des nageurs (+ de 700 adhérent.e.s). Destruction du lien social par la baisse des subventions aux associations, dissolution des Offices culturel et sportif, abandon de la promesse d’une Maison des associations. Destruction de la convivialité lors des « vœux à la population ».

 

Et ce n’est pas fini…

 

La municipalité a entrepris d’arracher la haie de cyprès sur le boulevard de la Loire. Était-ce utile ? Pour quel coût ? Ces plantations isolaient efficacement les zones d’habitation de l’axe routier de grande circulation et faisaient partie de l’aspect verdoyant de Maurepas, « ville à la campagne », dont le maire s’enorgueillit inlassablement.

 

Détruire la convivialité citoyenne en la privatisant via une plateforme à but lucratif. La ville a choisi d’adhérer à « Voisins vigilants ». Est-il nécessaire de mettre en place un tel dispositif pour signaler à la police des faits réels ou imaginés ?

Avec le risque de créer un climat de suspicion, favorisant des rumeurs incontrôlables. La municipalité ne dit pas que « Voisins vigilants » est une start-up, générant un coût supplémentaire, à la charge de la ville, pour une efficacité inconnue mais largement surévaluée par le site. La croissance exponentielle des effectifs de la police municipale et des ses coûts n’est donc pas suffisante ?

 

Ismaïla Wane et Martine Fayolle
Vos élu.e.s Socialistes de Maurepas Dynamique et Solidaire
Contact : maurepas.ds@gmail.com

Février 2017
Notre socle commun en danger

À la suite aux élections municipales de 2014, les conseillers municipaux, majorité comme opposition, arrivent à mi-mandat. Notre groupe vous fera parvenir prochainement le bilan de son activité. Quant à la majorité c’est déjà le moment et nous constatons et regrettons la rupture, la cassure, de notre socle commun et la prédominance, depuis bientôt trois ans, de l’hyper-communication.

 

Lors de la deuxième cérémonie des vœux, le maire de Maurepas confirme des pratiques rompant avec les vingt cinq années de son prédécesseur. Les « vœux à la population » sont devenus sectaires, un vrai meeting d’une seule couleur politique excluant de fait une partie des Maurepasiennes et Maurepasiens.

 

Cette majorité a décidé de donner à notre ville une orientation politique nationale avec insultes et mépris : c’est ainsi que durant les vœux du 13 janvier 2017 nous avons assisté à une critique démagogique de la politique gouvernementale et de la gauche et que durant cette même soirée, le maire de Maurepas a fait projeter une photo du Président de la République, évidemment pas à son avantage, afin d’appeler l’auditoire à se moquer de lui…tout simplement indigne des pratiques Républicaines et hors sujet. Est-ce l’objectif des vœux municipaux où est-ce un moment convivial et festif ?

 

Nous appelons les progressistes, les femmes et les hommes, intéressés par l’action locale et uniquement cela, à nous rejoindre afin de rétablir notre socle commun : le bien vivre ensemble pour un Maurepas dynamique et solidaire.

 

Ismaïla Wane et Martine Fayolle

Vos élu·e·s Socialistes de Maurepas Dynamique et Solidaire

Janvier 2017
La vérité est tout autre !

Lors des réunions de quartiers et du repas des séniors, le maire a annoncé officiellement que notre centre nautique sera un établissement intercommunal et qu’il devrait voir le jour à l’horizon 2020.

 

La vérité est tout autre puisquil reste encore des points à examiner et à approfondir. Il s’est précipité et les élus en conseil communautaire du 14 décembre ont recalé le projet des intérêts communautaires : trop d’approximations et d’inégalités dans les compétences entre les communes. Au lieu de faire des coups de communication, le maire devrait s'attacher à respecter la loi quant au respect de l'opposition, et nous inviter lors de réunions de travail comme nous le demandons depuis le début. Les habitant.e.s sauront sanctionner ces agissements abusifs.

 

Au moment où nous écrivons cette tribune, nous sommes dans l'attente quant à la réservation de la salle de la mairie afin de vous inviter à nos vœux...sans surprise, aucune réponse depuis le 17 novembre ; nous devons toujours insister. Nous avions déjà annulé un débat sur l'intégration de Maurepas dans Saint-Quentin-en-Yvelines, ayant reçu l'autorisation de la salle 3 jours avant ! Ces procédés visent à vous priver d’un échange avec l’opposition. Compter sur nous pour faire valoir nos droits et vos droits.

 

En ce début d’année, nous avons une pensée pour vous tous et en particulier ceux qui souffrent et affrontent des difficultés quotidiennes. À tous, nous souhaitons une bonne et heureuse année 2017 : santé, prospérité, paix et bonheur.

 

Ismaïla Wane et Martine Fayolle

Vos élu.e.s Socialistes de Maurepas Dynamique et Solidaire

Site : www.maurepas-dynamique-solidaire.fr

Contact : maurepas.ds@gmail.com

Facebook : www.facebook.com/maurepasds

Décembre 2016
Le monde associatif trompé et abandonné !

Dans son programme électoral, le Maire avait pris des engagements majeurs vis-à-vis du secteur associatif. À ce jour, la « création de la Maison des Associations » est abandonnée et les Offices municipaux qui devaient être renforcés sont supprimés. Leur fermeture reste l’action la plus marquante de l’équipe actuelle dans le domaine associatif. Privé du dévouement et de l’enthousiasme des bénévoles des Offices, le service Vie associative n’a pas été doté des ressources nécessaires à ses missions. Le prétexte invoqué pour ce renoncement est le coût de l’équipement et de son animation alors qu’aucun projet n’a été évalué à notre connaissance.

 

Vendredi 4 novembre, des réfugiés, en provenance de Paris, se sont vus barrer la route du gymnase des Bessières de Maurepas par des élus de la majorité, le maire et ses adjoints. Quel choc, quelle honte ! Pour se justifier, le maire déclare, dans ses deux lettres distribuées aux frais des contribuables, que les services de l’État l’ont pris de court et que ce gymnase est utilisé par les associations et les écoles. Quant on sait que la piscine de Maurepas a été fermée sans concertation, pour une durée indéterminée… De qui se moque-t- on ?

De nombreux bénévoles ont quant à eux manifesté spontanément et fort chaleureusement leur soutien, se proposant pour accompagner l’association Aurore durant toute la période d’accueil des réfugiés. La mairie de La Verrière a mis à disposition son gymnase pour les douches. Merci pour cette solidarité !

Novembre 2016
Une gestion à la longue vue

Dans le Maurepas Magazine d’octobre, l'expression du groupe de la majorité piétine le règlement intérieur voté en Conseil municipal , dans lequel il est clairement indiqué: « Les groupes s'engagent à ne s'exprimer que sur des sujets dans la limite des compétences de la commune »..Or, dans ce Magazine, les vingt-cinq élus de la majorité utilisent leurs 1500 signes pour se livrer à une propagande unilatérale à propos des primaires de la Droite et du Centre pour l’élection présidentielle.

 

La majorité municipale a toujours prétendu défendre l’intérêt communautaire de notre ex-piscine. Or, au Conseil municipal du 27 septembre, le Maire propose un « vœu pour l’intégration de la compétence construction et gestion des équipements aquatiques dans l’intérêt communautaire». Nous regrettons ce manque de considération pour nos alertes et propositions réitérées: le blocage actuel aurait alors pu être évité, car l’accord de la Communauté d’Agglomération SQY est encore loin d’être acquis...

 

Rappelons deux points.

 

1) L’opposition avait, dès la fermeture, demandé la mise en place d’une commission piscine ouverte et pluraliste. Refusé!

 

2) Nos propositions: réhabilitation moderne, refus d’un endettement massif de la ville dû à une déconstruction/reconstruction avec partenariat public-privé. À noter que la piscine de St Germain-en-Laye, d’âge comparable à celle de Maurepas subira sa première réhabilitation, sans fermeture, solution de bon sens: pourquoi pas nous?!

 

Ismaïla Wane et Martine Fayolle
Vos élu.e.s Socialistes de Maurepas Dynamique et Solidaire
Contact : maurepas.ds@gmail.com

Octobre 2016
Rentrée scolaire, grève des agents municipaux, impôts…

En conseil municipal, nous avons exprimé notre opposition à la suppression de l’étude surveillée pour les CP, et le vendredi pour toutes les classes. Nous réitérons notre vive critique de ces mesures qui ont un caractère socialement très discriminatoire. Nous regrettons la non-implication de la majorité face à la fermeture de la maternelle Villeparc, qui conduit à des classes surchargées (27 enfants !). Nous assurons les parents de notre mobilisation et de notre soutien.

 

Quant à la qualité des bâtiments des établissements, elle est bien sûr un élément important pour assurer de bonnes conditions de travail à tous, enfants et enseignants. L’effort de réhabilitation, réglementaire, est donc nécessaire. Cependant, nous sommes préoccupés par le manque récent de produits d’entretien et d’hygiène courants : une nouvelle fois, la forme est privilégiée par rapport au fond.

 

Le premier adjoint s’est vu retirer sa délégation aux « ressources humaines » : c’était une demande du personnel. Ce fait, largement passé sous silence, est sans précédent à Maurepas et sonne comme un légitime désaveu des méthodes de gestion pratiquées dans les services municipaux.

 

Les taxes foncières arrivent. La bonne surprise vient de notre département, dont le taux passe de 7,58% à 12,58% ! Ceci représente une augmentation d’environ 13% sur la facture du contribuable. Rappelons que notre maire est suppléant au Conseil départemental. On imagine déjà les arguments de la majorité, du genre l‘État nous étrangle !

Septembre 2016
Décidément pas à la hauteur !

Décidément pas à la hauteur !

Décidé par le préfet de région, le gymnase des Bessières a été réquisitionné pour héberger temporairement une partie des réfugiés venant d’un camp dans Paris.

 

Maurepas et d’autres communes ont été mises à contribution pour épauler l’État dans son effort de solidarité. Dans sa communication, la municipalité s’est livrée à un discours très ambigü, laissant planer le doute d’une méfiance nauséabonde ; ceci a eu pour effet d’avoir, notamment sur les réseaux sociaux, une libération de la parole raciste. Malgré tous ces commentaires douteux et haineux, l’association gérante Habitat et Humanisme et les services de l’État ont très bien travaillé et les Maurepasiens et Maurepasiennes ont fait preuve d’une générosité extraordinaire. Les échanges et le partage avec ces migrants ont grandi notre ville et son image.

 

Comme nous, vous êtes tous et toutes très occupés par la rentrée ; nous vous souhaitons donc une bonne rentrée, studieuse, heureuse, sportive et associative.

 

Nous aurons plaisir à vous retrouver aux différentes manifestations dont le forum des associations le samedi 3 septembre, et plus que jamais, vous pouvez compter sur nous pour continuer notre action et défendre les intérêts de tous.

 

Ismaïla Wane et Martine Fayolle

Vos élu.e.s Socialistes de Maurepas Dynamique et Solidaire

Site : www.maurepas-dynamique-solidaire.fr

Contact : maurepas.ds@gmail.com

Facebook : www.facebook.com/maurepasds

Juillet 2016
À Maurepas, dangereux reculs.

Situation sans précédent dans l’histoire municipale de Maurepas : des centaines d’agents de la mairie en grève. Le personnel se plaint de pressions et d’un harcèlement autoritaire. Nous tenons à l’assurer de notre solidarité, et demandons à la majorité municipale d’organiser une table ronde, intégrant syndicats et opposition, pour définir un cadre de travail plus serein, dans l’intérêt de tous.


Comme l’an dernier, le feu d’artifice du 14 juillet se déroulera hors de la commune, contrairement à la réciprocité évoquée en 2015. La célébration de cette fête nationale est un rituel symbolique fort apprécié des Maurepasien.ne.s.  Elle a toujours eu lieu à Maurepas, la déplacer (avec des arguments discutables) confirme l’attitude de la municipalité, qui abime tout ce qui fonctionnait bien.


Et la piscine : instrumentalisation de la sécurité, rejet systématique des arguments techniques de l’opposition, évocation d’un partenariat public/privé aux montants délirants..! Notre position reste fondée sur une analyse technique claire et convaincante. Nous répétons qu’il est possible de rétablir, dans un délai raisonnable, un centre nautique moderne et à taille humaine, en évitant une coûteuse opération de destruction/reconstruction.

À partir de septembre, suppression de l’étude surveillée pour les enfants de CP, et le vendredi pour tous. L’argument étant de permettre aux familles d’accompagner leurs enfants dans la réalisation des devoirs. N’est-ce pas là une discrimination sociale évidente ?
 
Ismaïla Wane et Martine Fayolle
Vos élu.e.s Socialistes de Maurepas Dynamique et Solidaire
Contact : maurepas.ds@gmail.com
Facebook : www.facebook.com/maurepasds

Juin 2016
Quel gâchis!

Notre projet municipal de 2014 proposait des mesures pour participer et être acteur de sa ville : c’est particulièrement à l’échelle d’une commune que la démocratie participative peut montrer toute son efficacité. Nous proposions de créer des comités de quartier, qui disposeraient d’une enveloppe budgétaire adaptée à vos besoins, pour améliorer le cadre de vie et faire émerger des projets innovants : une vraie participation, libre, responsable et autonome. Notamment, après consultation et vote dans les quartiers, la décision finale devait revenir à l’ensemble des élus. Il était également prévu de créer un conseil municipal des jeunes, structure de réflexion, d’action et de formation, visant à redonner du sens à la citoyenneté, via des actions en partenariat avec les élus, les enseignants et les associations.

 

Ces mesures devaient permettre d’intégrer toute la population dans la vie de la cité, à l’inverse du simulacre de projet participatif proposé par l’actuelle majorité.

 

Encore une opération de communication, sans ancrage avec les structures locales, les projets proposés étant de surcroît filtrés par une commission opaque, à laquelle notre groupe n’est naturellement pas invité : encore et toujours le fait du prince. Il est loisible de penser que de magnifiques projets sont passés à la trappe…

La proposition de notre groupe se voulait être un outil de solidarité et de proximité à l’écoute des besoins de tous les Maurepasiens.

 

Ismaïla Wane et Martine Fayolle

Vos élu.e.s Socialistes de Maurepas Dynamique et Solidaire

Site : www.maurepas-dynamique-solidaire.fr

Contact : maurepas.ds@gmail.com

Facebook : www.facebook.com/maurepasds

Mai 2016
Les orientations budgétaires prises, ne sont pas les nôtres !

Maurepas vient de demander une subvention au titre du Fonds de Soutien à l’Investissement Local pour : réhabilitation du groupe scolaire de la Marnière (40%), mise en accessibilité de nos établissements pour les personnes à mobilité réduite (30%), réhabilitation du rez-de-chaussée de l’Hôtel de Ville (30%), aménagement du centre ville (40%).Ces dispositifs d’accompagnement aux communes sont le deuxième volet de la loi de finances qui vise à rétablir nos comptes publics dont le déficit était de plus de 600 M d’€ en 2012.

 

Eh oui, la baisse des dotations de l’État s’accompagne d’une enveloppe budgétaire aux communes, évidemment la municipalité ne parle que de cette baisse, encore un coup de communication pour camoufler ses choix. Dans ce contexte difficile, pourquoi donc avoir engagé de nouvelles dépenses discutables (embauches d’un directeur de cabinet, d’un chef de police). Concernant encore la sécurité des citoyens, pourquoi aménager un local de supervision vidéo protection, acheter des radars de vitesse portatifs, arracher les buissons le long des rues, aménager trois jardins pour 1,2 M d’€…?

 

Ces nouvelles charges ont un impact sur l’enveloppe budgétaire allouée aux associations : loisirs/culture -50%, sociales -70%. Concernant la piscine, nous préconisons un plan de réhabilitation moins coûteux qu’une destruction/rénovation, nous souhaitons le maintien du pôle emploi/santé, le renforcement du relais Marianne …

Il n’est pas surprenant que nous ayons voté contre ce budget !

 

Ismaïla Wane et Martine Fayolle

Vos élu.e.s Socialistes de Maurepas Dynamique et Solidaire

Site : www.maurepas-dynamique-solidaire.fr

Contact : maurepas.ds@gmail.com

Facebook : www.facebook.com/maurepasds

Avril 2016
Nos anciens combattants en ligne de mire

Depuis plus de 40 ans, le comité local de Maurepas de la Fédération Nationale des Anciens Combattants (FNACA) célèbre la fin de la guerre d’Algérie, le 19 mars. À cette journée nationale de souvenir, d’échange et de devoir de mémoire, sont habituellement conviés tous les élu.e.s et  citoyen.ne.s de la commune.

 

Depuis un an, la municipalité est en conflit ouvert avec cette association. Tous les coups seraient donc permis ? L’an dernier, après avoir refusé l’invitation de la FNACA, le maire a tenté de l’affaiblir, préférant une autre association d’anciens combattants, dont le responsable local habite Coignières.

 

Cette année, brutalement, le Maire refuse la demande émise par nos anciens combattants de figurer dans le magazine municipal, pour inviter tous les habitant.e.s à cette commémoration.

 

Nous considérons que le Maire peut évidemment refuser toute invitation qui lui est adressée ! Par contre, l’abus de pouvoir consistant à interdire à une ancienne association, pluraliste, l’accès au magazine municipal est inadmissible, voire dangereux pour la démocratie.

 

Mais qui donc est propriétaire du susdit magazine municipal ? Jamais notre ville n’a connu un tel agissement de la part d’un Maire. Nous soutenons la FNACA et appelons M. Garestier à plus de hauteur et de responsabilité.

 

Ainsi, après deux années de mandat, les changements sont visibles : mépris de toute opposition, pression sur certains agents municipaux, diminution de services à la population, délaissement des associations…

 

Ismaïla Wane et Martine Fayolle

Vos élu.e.s Socialistes de Maurepas Dynamique et Solidaire

Site : www.maurepas-dynamique-solidaire.fr

Contact : maurepas.ds@gmail.com

https://ww.facebook.com/maurepasds

 

Mars 2016:
Opposition bâillonnée !

Notre philosophie n’a pas varié. Nous souhaitons être utiles à tous les Maurepasiens et aborder de façon constructive les sujets importants touchant à la vie quotidienne de la cité : culture, solidarité, devenir des associations, sports, réouverture du centre nautique.

Cependant, nous dénonçons une fois encore les artifices de communication, dont l’un des effets est d’écarter l’opposition pour mieux se valoriser.

 

Évoquons par exemple l’absence de concertation sur les études visant à redynamiser le centre-ville et Pariswest (coût : 200.000 € !), ou encore la non-réponse à nos demandes réitérées pour travailler sur le centre aquatique.

 

Après les dernières élections et notre rentrée dans l’intercommunalité de St-Quentin-en-Yvelines, la droite souhaite exercer tous les pouvoirs de façon arrogante. Ainsi, le nouvel exécutif de SQY compte 11 vice-présidents, tous issus des villes de droite ! C’est une atteinte à la démocratie élémentaire, puisque 4 villes de gauche ne sont plus représentées. Par contre, notre maire, 4è vice-président, et son premier adjoint, délégué à l’emploi et à l’insertion sociale, bénéficieront bien sûr de nouvelles indemnités !

 

Ce problème de cumul interfère de surcroît avec le calendrier des réunions municipales, puisque certaines sont programmées à 17h, empêchant de facto la présence de personnes en activité.

 

Manifestement, cette majorité semble très à l’aise dans la polémique et le dénigrement du passé : cette pratique de la politique nous est étrangère.

 

Ismaïla Wane et Martine Fayolle

Vos élu.e.s Socialistes de Maurepas Dynamique et Solidaire

Site : www.maurepas-dynamique-solidaire.fr

Contact : maurepas.ds@gmail.com

https://ww.facebook.com/maurepasds

février 2016:
L'hyper communication publicitaire, pas d'autres alternatives ?

Depuis le début, Maurepas Dynamique et Solidaire s’est placé dans un esprit de construction et de convergence, rejetant polémiques stériles et politiciennes. Cette attitude ne doit cependant pas nous interdire de rappeler les méthodes utilisées par notre Maire, aux antipodes d’un esprit républicain et sincère, et principalement basées sur la communication publicitaire.

 

Le premier débat en Conseil municipal, sur l’avenir de la piscine, a montré le bienfondé de nos critiques. Le Maire se moque des habitants, exagérant les problèmes de sécurité, au-delà des conclusions des divers audits. Même si les choses avancent, nous maintenons notre proposition initiale en faveur d’une réhabilitation, et non d’une déconstruction/reconstruction bien trop coûteuse. À l’entour, plusieurs piscines similaires et d’âge comparable à celle de Maurepas ont été réhabilitées.

Après avoir enterré le Club des Nageurs de SQY et fragilisé durablement le Tennis Club, notre Maire s’attaque aujourd’hui à «Maurepas Entraide» en baissant drastiquement sa subvention. Quid du non-soutien de la part du suppléant au Conseil départemental (M. Garestier !)… Pourtant, Ismaïla Wane, lorsqu’il était Conseiller général, a obtenu le maintien des subventions aux associations sociales, alors programmées à la baisse. L’existence même de cette association est en péril et la mairie multiplie les achats de fleurs et arbustes ! Il semblerait que l’éducation de nos enfants ait moins d’importance qu’une communication visuelle.

 

Ismaïla Wane et Martine Fayolle

Vos élu.e.s Socialistes de Maurepas Dynamique et Solidaire

Site : www.maurepas-dynamique-solidaire.fr

Contact : maurepas.ds@gmail.com

https://ww.facebook.com/maurepasds

Tribune du mois de janvier 2016
Année 2016 : Maurepas réintègre la CASQY

Au 1er janvier 2016, après l’avoir quittée il y a 32 ans, notre ville revient dans la Communauté d’agglomération de Saint-Quentin en Yvelines, en compagnie de quatre autres communes (Coignières, Les Clayes sous Bois, Plaisir et Villepreux).

 

Ce choix pour Maurepas, défendu par notre groupe, n’a pas reçu l’unanimité du conseil municipal. Nous pensons que notre bassin de vie et notre développement sont à l’évidence au sein de la CASQY. Nous regrettons le flou, le manque d’information, la navigation à vue de la majorité municipale sur les négociations à venir, notamment pour ce qui concerne l’attribution des compétences et l’intérêt pour notre ville, Maurepas. La politique d’aujourd’hui impose une nécessaire convergence pour servir l’intérêt général : or cette majorité s’y refuse, excluant de fait beaucoup de ses citoyens, pourtant représentés par une opposition plurielle gauche-droite-centre.

 

Ce sont des manœuvres politiciennes du même genre qui ont conduit le Maire à annuler notre réunion publique sur la piscine, et ceci est parfaitement inacceptable. En ce mois de janvier, nous avons une pensée pour tous les Maurepasiens, en particulier ceux qui souffrent et affrontent des difficultés quotidiennes. À tous, nous souhaitons une bonne et heureuse année : santé, prospérité, paix et bonheur.

 

Pour plus d’information, n’hésitez pas à lire notre site, et surtout à y contribuer, dans un objectif dynamique et solidaire.

 

Ismaïla Wane et Martine Fayolle

Vos élu.e.s Socialistes de Maurepas Dynamique et Solidaire

Site: www.maurepas-dynamique-solidaire.fr

Contact: maurepas.ds@gmail.com

https://www.facebook.com/maurepasds

Unité de façade, non merci !

Monsieur le Maire,

 

Nous comprenons votre louable désir de rassembler les citoyens autour

des valeurs républicaines. Cependant, l’idée de partager une tribune

commune ne nous semble pas opportune pour plusieurs raisons.

D’abord, le programme politique que nous défendons démontre à

l’évidence notre attachement aux valeurs républicaines qui vous sont

chères, et nous ne ressentons nul besoin de les réitérer dans un texte-

union de façade. N’oublions pas la récente polémique concernant le

comportement de certains de vos adjoints sur les réseaux sociaux…

Ensuite, votre gestion de la communication envers les groupes d’opposition

est difficilement compatible avec la notion de démocratie participative, que

les événements récents rendent encore plus fondamentale.

Enfin, il est presque comique de noter que vous avez autorisé samedi

14/11 et dimanche 15/11 la tenue du salon « des Vins, des Saveurs et des

Couleurs » [organisé par le Lions Club à la Salle des Fêtes, bien qu’un

deuil de trois jours fût décrété en France], mais dans le même temps, au

nom d’un principe de sécurité (!), vous interdisiez la réunion d’information

que nous avions programmée le mercredi 19/11 sur les problèmes du

centre nautique.

 

Veuillez croire, Monsieur le Maire, à nos sincères salutations républicaines.

11/2015

Décembre 2015: Liberté, Égalité, Fraternité

Ce 14 novembre, nous a tous plongé dans un état de choc après les événements de Paris. Nos premières pensées accompagnent les victimes et leurs familles. Les barbares responsables de ces horreurs ne doivent pas espérer réussir à nous faire peur, en nous poussant à l’abandon de nos valeurs essentielles que sont la liberté et la démocratie. C’est tous ensemble, unis et solidaires, que nous gagnerons les combats contre le rejet de l’autre, l’intolérance et l’obscurantisme.

 

Nous avons une grande responsabilité :

La réponse à la haine, la réponse à la barbarie, la réponse à la division, ce ne doit pas être la haine, la barbarie ni la division, mais l'unité, le rassemblement. Nous sommes déjà unis aujourd’hui, mais soyons vigilants à le rester. Car un but caché de cet acte terroriste est justement de semer le doute et le trouble, parmi nous, et entre nous. Tant que nous serons unis,

ils auront perdu et échoué. La réponse est aussi la solidarité entre nous pour nous soutenir mutuellement, faire bloc, et dépasser ce qui pourrait nous diviser ou nous différencier. Car ce qui nous rassemble - la République, la France - est bien plus grand que ce qui pourrait nous séparer.

La réponse est aussi dans plus de hauteur, de réflexion et d'intelligence pour ne pas tomber dans les raccourcis futurs que l'on pourrait entendre. Madame, Monsieur, notre unité, notre solidarité, notre réflexion c'est ce qu'attendent les victimes de cet attentat, ces morts pour la France. Soyons donc forts et dignes.

 

Ismaïla Wane et Martine Fayolle

Vos élu.e.s Socialistes de Maurepas Dynamique et Solidaire

Site: www.maurepas-dynamique-solidaire.fr

Contact: maurepas.ds@gmail.com

https://www.facebook.com/maurepasds

Novembre 2015: Comment participer à un dialogue impossible?

Nous continuons à suivre les deux grands sujets de colère évoqués par de nombreux

Habitant-e-s ces derniers mois. Dans le silence officiel, nous attendions des décisions sur la

piscine. Puis nous avons découvert la guerre que se livrent Maurepas et Coignières en faveur

d’un multiplexe commercial, dont le but représente encore une attaque contre l a culture.

C’est par la presse que nous avons appris l’existence des recours contre les 18 salles. Aucune

explication aux usagers du centre nautique, ni aux amateurs du Ciné7, sinon des promesses

aussi incertaines que contradictoires. La dernière Lettre du Maire spéciale piscine annonce

une décision finale en décembre, mais l’opposition n’est pas informée, ni invitée à débattre.

Voir sur notre site, la réponse de notre expert. Sur tous ces dossiers, l’opposition est

systématiquement tenue à l’écart. Notre groupe est toujours en quête des informations

qu’on lui soustrait, et nous les publions donc par nos propres moyens. Que sont devenues

les promesses électorales de démocratie et de participation..? Nous avons dénoncé les

publications extrémistes, injurieuses et agressives de certains adjoints, sans que M. Garestier

ne sanctionne leurs auteurs : où est le respect des valeurs proclamées ? L’actualité

prochaine est l’entrée dans l’Agglomération de SQY : d’ici janvier que sauronsNnous des

négociations en cours ? Pour plus d’information, n’hésitez pas à lire notre site, et surtout à y

contribuer, dans un objectif dynamique et solidaire

Octobre 2015: Pour une action municipale juste et efficace

Nous sommes allés à la rencontre des associations lors du Forum. Ressentant une certaine fébrilité due à la baisse des subventions, nous saluons les bénévoles pour leur travail dynamique au service de notre ville, et nous nous efforcerons de les épauler. Les atermoiements du maire, l’an dernier, ont provoqué l’hésitation des adhérents du Tennis-Club, en le fragilisant. De même, la fermeture de la piscine a fait disparaître le Club des nageurs après 40 ans, sur une décision autoritaire de la municipalité, sans états d’âme pour ses conséquences. Voilà le résultat de choix politiques, avec des dépenses nouvelles que nous récusons: un Chef de cabinet, un Chef de la Police municipale, un Directeur de la communication; l’achat de trois locaux Place des Échoppes sans  compter les pénalités de 200 000 €  par an en raison de l'abandon des constructions de logements prévus.

 

En  comparaison,  qui  peut  croire  que  l’inscription  de  notre commune  au  concours   des  Villes  fleuries  n’a  pas  d’impact  budgétaire?  L’arrachage  forcené  des  haies   auquel  nous  assistons,  juste  pour  obtenir  un  label,  est  seulement  la  réalisation   d’une  promesse  électorale  dérisoire ;  en  aucun  cas  une  solution  à  la  baisse  des   dotations  de  l’État  (instrumentalisée  comme  prétexte,  mais  qui  ne  date  pas   d’aujourd’hui),  est -­ce  la  priorité?  La  Mairie  doit  assumer  ses  responsabilités  et  ses   choix,  et  se  rappeler  qu’elle  a  hérité  en  2014  d’une  situation  financière  des  plus   saines.

Septembre 2015: Respecter l'opposition

Dès cette rentrée de septembre, notre groupe MDS constate une fois de plus le manque de considération que porte la municipalité à son opposition, qui vous représente également.

Dans ces conditions, nous avons choisi de ne pas lui remettre notre tribune habituelle.

Mais notre accueil en ligne vous permettra de lire nos explications, de poser vos commentaires et questions :

http://maurepas-dynamique-solidaire.fr/

https://www.facebook.com/maurepasds

 

Ismaila Wane et Martine Fayolle

Vos élu-e-s socialistes de Maurepas Dynamique et Solidaire

contact : maurepas.ds@gmail.com

 

Explications sur notre tribune

POURQUOI NOUS N'AVONS PAS ECRIT DE TRIBUNE ?

 

Nous regrettons d’avoir manqué ce rendez-vous de la tribune mensuelle que vous auriez dû trouver dans Maurepas Votre Magazine pour cette rentrée. Notre groupe vous doit des explications.

 

Depuis plus d’un an, nous subissons malheureusement un grand mépris : ni information ni invitation à certains événements de la ville, pas de réponse à nos demandes documentaires, exclusion des médias municipaux en dépit de la Loi. Nous contestons ces pratiques anti-démocratiques, malgré notre volonté répétée de travailler pour l’intérêt général, dans une courtoisie républicaine, d’échange et de respect.

 

Une fois de plus la majorité municipale vient de montrer le peu de considération qu’elle porte à son opposition, qui vous représente également depuis l’élection républicains de 2014.
En accord avec les autres groupes d’opposition, nous avons donc choisi de manifester publiquement contre les conditions imposées pour notre expression.

 

Car l’essentiel est bien là : une municipalité élue n’est pas libre de décider sans informer, sans faire participer les élu-e-s minoritaires ni les citoyen-ne-s. Comme « l’engagement fort » pris par M. Garestier avant son élection : « Une démocratie locale innovante pour s’exprimer sur l’avenir de Maurepas »

 

Bien sûr dans cet espace limité du magazine municipal, nous avons au moins donné le lien de notre site internet, ouvert aux Maurepasiennes et Maurepasiens cherchant de plus amples explications ; nous pouvons également répondre ici à toutes vos questions.

 

Ismaïla Wane et Martine Fayolle

vos élu-e-s socialistes de Maurepas dynamique et solidaire

 

Juillet 2015: Programme de l’été à Maurepas, ah les jolies colonies de vacances...

Chaque année, plusieurs séjours étaient proposés. Les jeunes pouvaient s’y épanouir en partageant des activités sportives, culturelles pendant 2 semaines. Les tarifs établis selon le quotient familial, avec possibilités d’aides, donnaient à la plupart des jeunes la possibilité de vraies vacances. Qu’en est-il aujourd’hui ? Extrait édifiant du magazine municipal : « Nous avons imaginé pour vous cet été ‘Maurepas Estivale’. Il s’agit de vous proposer une structure de loisirs ouverte, accessible à tous les Maurepasiens, qui accueillera gratuitement au stade du Bois du 3 au 21 août les jeunes et les familles ...». Cette animation à minima se déroulera à 50 m de feu notre Centre nautique..! Pourquoi avoir supprimé ces colonies de vacances ? Les facteurs économiques, comme toujours évoqués, sont inadmissibles car ils s’attaquent en fait à l’essentiel : la jeunesse et le lien social.

 

Concernant le multiplexe, la CNAC autorise l’installation de 1700 fauteuils de cinéma à Maurepas, et simultanément la CDAC accepte un autre projet de 1200 fauteuils à Coignières : deux projets distants de 500 m ! En 2009 la CASQY, propriétaire des murs du Ciné7, a souhaité réhabiliter cet espace culturel public en engageant des sommes importantes (1 à 3 M d’€). Le conseiller général de l’époque, Ismaïla Wane, avait décidé de soutenir cette action publique incompatible avec un autre projet dans le secteur. La culture n’est pas une marchandise, et le politique se doit de la rendre accessible à tous.

 

Ismaïla Wane et Martine Fayolle

Vos élu-e-s Socialistes de Maurepas Dynamique et Solidaire

Site: www.maurepas-dynamique-solidaire.fr

Contact: maurepas.ds@gmail.com

Juin 2015: Maurepas : la métamorphose à marche forcée

La majorité devrait représenter les Maurepasien-ne-s. En fait, M. Garestier a une autre vision de notre commune. À partir d’une vraie ville dans un bassin de vie urbain, il veut créer «une ville à la campagne» ; d‘une population équilibrée et diverse, il ne garde que la notion de «famille» ; il risque de casser la dynamique d’un monde associatif vivant par une diminution vertigineuse des subventions; restriction de l’ambition des spectacles culturels, nouveau mode de fonctionnement du sport...

Par sa communication, notre maire, au nom d’une prétendue insécurité, disqualifie l’image de Maurepas dans les médias. L’arrachage de haies végétales en bordure de grands axes de circulation apparaît comme possible source de danger pour les piétons. Tous ces travaux mineurs d’enjolivement et les coûts associés sont autant de dépenses prises sur les investissements, comme le centre nautique !
Heureusement les usagers de la piscine ont été défendus : grâce à notre pétition, le Conseil municipal vient de voter le remboursement des cartes d’abonnement.
Aucune sensibilité apparente quant à la perte d’emploi des salarié-e-s des associations. Nous sommes mobilisés pour le maintien d’un centre nautique municipal et refusons une gestion privée.
Plus emblématique, le Maire supprime les colonies de vacances. Maurepas change, le lien social est en recul : ne laissons pas faire !
Enfin, fallait-il aussi brouiller nos souvenirs en renommant «vide-greniers» une fête populaire comme la «Foire au troc» ?


Ismaïla Wane et Martine Fayolle
Vos élu-e-s socialistes
Site: www.maurepas-dynamique-solidaire.fr
Contact: maurepas.ds@gmail.com

Mai 2015: Le super-pouvoir de décision

Maurepas s'interroge de plus en plus sur son Maire ; et l'opposition ne peut que dénoncer une majorité politicienne. À notre lettre sur la démocratie au Conseil municipal, M. Garestier a répondu après 6 semaines, en se moquant de son opposition. N'attribuons plus ses erreurs à l'inexpérience d'un nouvel élu, mais à sa volonté. Leur politique est la même dans d'autres villes, toutes très à droite.

Démocratie ? le journal municipal est devenu SON magazine, pour sa promotion ; il annonce maintenant SES décisions par une Lettre du maire, sans tribunes d'opposition. Instrumentalisation : la communication manipulée prétexte l'insécurité, donnant une mauvaise image de la ville (audit de 2009, reportage-caricature de TF1, affirmations fallacieuses dans La Lettre). Pour compenser les dépenses en police municipale et brigade anti-tags, nous ne voyons que suppressions, reculs importants, contre le lien social à Maurepas : culture, colonies de vacances, Office de la Culture et des sports, Le Mulot.

Les décisions sont autoritaires, annoncées dans l'urgence : pour le centre nautique, les groupes d'opposition ont été invités à midi pour une prétendue concertation le soir, APRÈS la publication d'un tract SANS notre accord.


Demandons sa réouverture : travaux immédiats de sécurité, étude financière, et concertation avec les communes voisines, victimes de cette fermeture brutale. Quant au budget, M. le Maire peut toujours se targuer de tenir les finances de la commune, en supprimant tout.


Ismaïla WANE et Martine FAYOLLE
vos élu-e-s socialistes

Avril 2015: En attente de démocratie

Au bout d'un an de mandat, nos inquiétudes se confirment : le maire et sa majorité avaient promis, lors de leur campagne de mars 2014, de faire vivre la démocratie.

Quid de cette fameuse "ville numérique" ? Certes, Internet peut-être un outil d’information, voire de partage des dossiers avec l'opposition. Hélas, nous attendons toujours des réponses à nos questions. C'est par la presse que nous découvrons l’existence d’événements organisés par la municipalité, et certains habitant-e-s s'étonnent évidemment de notre absence. Rappelons que tout maire a obligation légale d'informer l'opposition, pour ce qui est des travaux en commissions et en Conseil municipal. Il doit également communiquer systématiquement les rapports de commissions communales et administratives dont nous ne sommes pas membres.

La participation réclamée par l'UMP, alors qu’elle était dans l'opposition, nous donnait espoir de nouvelles relations entre les divers groupes. Nombre d'invitations sont réservées à la majorité et à ses partisans. La promesse de "démocratie locale moderne et innovante" n'est décidément pas encore au rendez-vous… Ainsi, nous sommes exclus de tous les "groupes-projets" concernant politique de la ville, Grenelle des associations, rythmes scolaires. Notre participation serait une garantie de démocratie pour les habitant-e-s, quel que fût leur choix politique il y a un an. La gestion de la commune de Maurepas s’enrichirait d’une plus grande transparence.


Ismaila Wane et Martine Fayolle
vos élu-e-s socialistes

Mars 2015: Le premier bilan approche

À la fin mars arrive l’anniversaire de l'élection de M. Garestier : occasion d'observer l'application de son programme. Le premier constat est l’hésitation du maire et de son équipe : sur tous les sujets, on l’a vu incertain devant les décisions à prendre. Mais tout allait dans le même sens : stop à l’insécurité, stop à la culture. Alors que notre ville n'est guère menacée, le maire veut installer une police municipale plus nombreuse, dans un nouveau local coûteux. Finis les programmes de l'Espace Camus, finie la fête musicale de la Ville, devenue une décevante "fête de la Famille"; l'objectif est de compter sur les seuls artistes amateurs, quitte à trouver plus de
diversité dans les villes voisines.

Depuis, le Débat d'orientation budgétaire a confirmé en février des engagements idéologiques de campagne, qui ne réjouiront pas forcément les Maurepasiennes et Maurepasiens. Le maire fait semblant de prévoir une "faillite" municipale, pour justifier des économies forcenées. Au bénéfice des dépenses de police, on a déjà sacrifié la Culture ; on a mal appliqué la réforme des rythmes scolaires ; et on a supprimé les Offices pour contrôler directement les associations.


Mais c'est au nom du slogan soixante-huitard de la "ville à la campagne", qu’on a annulé les programmes de logements, malgré les besoins sociaux ; et on lance un nouveau PLU (2 ans après le précédent !). Depuis un an vos élu-e-s de gauche demandent que les droits de l’opposition soient respectés. Nous ne renonçons pas.


Ismaïla WANE et Martine FAYOLLE
vos élu-e-s socialistes

Février 2015: Soyons Charlie

En ce début d’année, la France a été attaquée. Des femmes et hommes innocents sont morts. On a voulu nier notre devise de liberté. Mais nous Français et habitants de ce pays, nous nous sommes levés ensemble pour dire que l’impertinence et la liberté de critiquer font partie de notre culture. Que les barbares et leurs soutiens le sachent : nous n’avons pas peur. Nous sommes fiers de notre beau pays ; avant nous, des femmes et des hommes se sont battus pour un idéal de société démocratique pour vivre en harmonie et à égalité. Fiers de notre beau pays où l’on peut tranquillement dire son désaccord sans craindre pour sa vie ; notre beau pays qui garantit une justice libre et non partisane. Notre beau pays où peuvent se côtoyer – comme ici à Maurepas et ses alentours – une église, une synagogue, une mosquée. Où des Français peuvent se retrouver autour des valeurs de la République.

Le but des terroristes est de semer le doute et le trouble parmi nous et entre nous ? restons unis et vigilants. Ce sera leur échec ; ils verront que notre réponse est dans la solidarité, la réflexion, l’intelligence. Ce qui nous rassemble est bien plus grand que ce qui pourrait nous séparer.


Pour défendre le modèle de liberté qui nous a été légué, notre réponse à la haine, à la barbarie, à la division, ne peut être ni la haine, ni la barbarie, ni la division. Plutôt l’unité que nous devons aux victimes des attentats, à ces morts pour la France, avec notre message universel : liberté, égalité, fraternité.


Ismaïla WANE et Martine FAYOLLE
vos élu-e-s socialistes

Janvier 2015: Année 2015, nouvelles dispositions dans notre vie quotidienne.

Pour cette première chronique de l’année, nous voulons vous présenter deux nouvelles mesures de justice sociale qui nous concernent.
• Grâce au Conseil régional IDF et la Chambre de Commerce, un tarif unique à 70 € sera mis en place pour la carte Navigo. Il facilitera nos déplacements en transport public et réduira nos
dépenses (actuellement 113,20 € pour 5 zones).
• Pérennisation du fonds de soutien aux communes pour les rythmes scolaires au-delà de 2015-2016. Grâce à ces aides financières, l’actuelle majorité municipale devrait pouvoir mettre en place de véritables activités périscolaires, et non de simples garderies.
Deux informations sur l’organisation des territoires.
• Les Conseillers départementaux, acteurs majeurs de l’action sociale, seront renouvelés une fois tous les six ans, et seront complètement paritaires.
• Avant la fin février, le Préfet de région IDF arrêtera un nouveau SRCI (schéma régional de coopération intercommunale). Sa version finale, ainsi que la répartition des compétences seront
mises en place avant la fin de l’année. Nous nous efforcerons de multiplier les débats sur ces changements fondamentaux. Nous souhaitons aux Maurepasiennes et Maurepasiens, ainsi qu’à ceux qui leur sont chers, une très bonne année 2015 (santé, bonheur, amour, travail). Bien sûr, nos voeux n’oublient pas les difficultés du monde actuel (misère, guerres, chômage), qui rendent encore plus nécessaire les solidarités.

Ismaïla Wane et Martine Fayolle
Vos élu-e-s socialistes

Décembre 2014: Notre choix pour l'avenir de Maurepas

Comme les élu-e-s de droite ou de gauche dans toutes les villes concernées, nous refusons que Maurepas soit intégrée dans un ensemble de 800000 habitants, et nous ne doutons pas que le Conseil municipal se prononce dans le même sens.

Cependant, le regroupement des communes est indispensable dans un environnement mondialisé : nous y avons toujours été favorables et notre position n'a pas changé.
Le critère majeur à prendre en compte est lié à la notion de « bassin de vie » dans lequel s'inscrivent les Maurepasiens, celui où ils pratiquent leurs activités quotidiennes (travail, loisirs, culture, scolaire, vie associative, transports, achats etc.).

À l'évidence, après la volonté du maire des Essarts-le-Roi de quitter la CCE (Communauté de Communes des Étangs), la réponse se trouve du côté des communes de la CASQY (Saint-Quentin-en-Yvelines) et de la CAPS (Plateau de Saclay). C'est donc tout naturellement que nous
souhaitons ce rapprochement, évitant ainsi un rattachement contre nature à l’intercommunalité de Rambouillet.
Appartenir à un grand ensemble de taille raisonnable (environ 270000 habitants) qui nous rattacherait au plateau de Saclay, ne peut qu'être positif pour le dynamisme de notre ville. En outre, la réalité communale, qu'il n'est plus question aujourd'hui de remettre en cause, garantit pour chacun la maîtrise de son territoire.
C'est cette position, à la fois logique, cohérente et ambitieuse, que nous
défendrons pour les Maurepasiens.

Ismaïla Wane et Martine Fayolle
Vos élu-e-s socialistes

Novembre 2014

En six mois, le bilan est déjà consternant : le budget sacrifie la Culture à la police ; un accueil dans les écoles au lieu d’activités périscolaires, comme si nos enfants ne méritaient pas quelques moyens ; des associations qui craignent le pire après l’alerte sur le Tennis-club.

Espérons qu’elles seront entendues lors du « Grenelle », dont nous, élu-e-s d’opposition, devrons attendre les conclusions : impossible d’en savoir plus, puisque le Maire nous en a refusé l’entrée, même comme auditeurs. Conduite par un cabinet privé, cette journée d’échange sans débat, limitée à des participants choisis, paraît bien loin de la démocratie, pourtant base de la vie associative.

Mais c’est tout l’avenir de la ville qui reste dans le flou. Le préfet de Région a proposé le 28 août de placer notre commune dans un grand ensemble. Les communes ont été saisies pour avis dans un délai de 3 mois. À défaut, l’avis sera réputé favorable !

À ce jour, absence d'information et manque de décision puisque notre prochain Conseil Municipal ne se réunira que le 25 novembre. Quant à la Communauté de Communes des Étangs, où en sommes-nous ? La question pourrait réunir les citoyen-ne-s si on leur donnait l'information et si le Maire les consulte comme il s’y est engagé.

Ismaïla Wane et Martine Fayolle
Vos élu-e-s socialistes

Octobre 2014

En quelques mois, la majorité a été particulièrement active, démolissant les principaux éléments du bien vivre à Maurepas, qu’elle prétendait vouloir développer. Sous prétexte d’une gestion rigoureuse, suppression de la Fête de la ville, du bal du 14 juillet, refus de la réforme des rythmes scolaires, puis improvisation pour l’appliquer, au grand désarroi des parents sans information jusqu’à fin juin. Démolition de la politique culturelle et quasi disparition du service culture.

Tentative de démolition de la Communauté de Communes des Étangs en proposant aux communes partenaires de repousser la mise en oeuvre de la compétence de la petite enfance à 2015 ; tentative mise en échec par les élu-e-s de l’opposition et une partie de la majorité de la CCE. Démolition du Tennis Club sous prétexte de dysfonctionnements graves du bureau ; mais un Conseil municipal extraordinaire ne pouvait décider du fonctionnement d’une association gérée bénévolement, même dans l’intérêt des finances communales.

La prétendue rénovation du centre-ville, c’est en réalité la sécurité qui obsède la majorité. Deux nouveaux agents ne seraient qu’un début : les engagements électoraux du Maire prévoient pour la police municipale une patrouille de sécurité 24h/24.

Promesse inconsidérée puisqu’une telle organisation nécessiterait au minimum 24 agents, en plus de l’achat du local commercial.


Combien de gisements d’économie et de suppression de subventions pour atteindre le budget
nécessaire à cette promesse inconsidérée ?

Ismaïla Wane et Martine Fayolle
Vos élu-e-s socialistes

Septembre 2014

La majorité élue a promis une gestion juste et équilibrée de notre ville. Aujourd’hui elle applique ses priorités avec rigueur. Nos impôts locaux sont déjà programmés à la hausse, malgré sa promesse de campagne pour leur gel. Les tarifs municipaux ont été augmentés de 2,4% - soit une hausse supérieure à 10% sur la mandature.

Des arbitrages sont nécessaires ; mais nous regrettons le manque de priorité et d'intérêt pour l’éducation, la culture, la solidarité et l’accès pour tous aux activités municipales - surtout dans un contexte économique difficile. Au Café de la Plage, l'entrée passe de 12,75 à 13,50 € soit +5,9 %, et (en réservant 2 jours avant le spectacle) on passe de 11,70 à 12,50 € soit +6,84% ; à la médiathèque Le Phare, l'adhésion multimédia de gratuite devient payante 10 et 15 € soit +100% ; à l’Espace Albert-Camus, l'accueil des crèches et des scolaires passe de 3,5 à 4 € soit +14,3% !

L'éducation des enfants est notre priorité : les rythmes scolaires, ce n’est pas l’organisation d’une garderie, par économie. Dans l’intérêt des enfants, cette réforme doit être respectée. Le Maire a perdu du temps en refusant, contre le bon sens, d’appliquer un décret de la République. A défaut d’avoir écouté notre groupe, il a été retoqué par l'Inspection d'académie. Nous demandons la mise en place dès la rentrée d'un vrai projet pédagogique : cette réforme, pour avoir du sens et dans l'intérêt de tous, doit être menée en concertation avec les parents d'élèves et les enseignants.


Ismaïla Wane et Martine Fayolle
Vos élu-e-s socialistes

Juin 2014

Lors du dernier conseil municipal nous avons voté contre le budget qui était proposé. En effet, la majorité a fortement pointé la baisse des dotations de l’État et la masse salariale trop élevée dans notre commune.


Nous proposons, au lieu de stigmatiser et de reporter la faute sur autrui, d’avoir un devoir de vérité en rappelant que la baisse des dotations de l’État s’est accrue en 2010 et que la suppression de la taxe professionnelle, avec le même président, a transféré l’impôt des entreprises vers les ménages en réduisant du même coup les marges de manoeuvres des
communes.


Nous regrettons que le Maire n’ait pas tenu son engagement de campagne à savoir ne pas augmenter les impôts. Il pourra toujours mettre cela sur le dos du gouvernement, c’est tellement facile puisque les bases ont augmenté…mais alors pourquoi ne pas avoir réduit ces propres taux pour garder le même niveau d’imposition que l’an dernier et être conforme à une parole donnée et écrite.


Sur la réforme des rythmes scolaires, le Maire de Maurepas, demande un nouveau report à l’Inspecteur d’académie ! Il existe toujours des résistances au changement. En novembre 2013, l’Association des Maires de France a réalisé une enquête auprès de maires ayant adopté la réforme dès la rentrée 2013 :
sur plus de 1100 réponses, 60 % se disent « plutôt satisfaits » et 23 % « tout à fait satisfaits ». Près de 40% de ces maires estiment que le coût du changement est inférieur à 150 euros par enfant.
« Maurepas actualités » dénonce « une réforme onéreuse…». L’État accorde par enfant une aide de 50 € par an, à laquelle s’ajoutent 54 € de la Caisse d’allocations familiales. Ne pas oublier l’objectif pédagogique de cette réforme : répartir sur 5 matinées les enseignements fondamentaux, aux heures où les facultés de concentration et d’attention des élèves sont les plus grandes. Pour tous les experts scientifiques, respecter les rythmes biologiques permet aux enfants d’apprendre et de réussir dans les meilleures conditions.
En 2008, c’est un gouvernement UMP qui avait décidé de supprimer l’école le samedi matin, sans concertation et au mépris de toutes les recommandations, sans songer à l’intérêt des élèves. Dès 2011 un rapport d’experts sur les rythmes scolaires préconisait de rééquilibrer la semaine de classe par le retour à 4,5 jours hebdomadaires.
À Maurepas, la concertation a été menée et c’est de la mobilisation des différents acteurs de la ville (parents, enseignants, associations, services municipaux…) que viendra la réussite de cette réforme.

Ismaïla Wane et Martine Fayolle
Vos élu-e-s socialistes

Mai 2014

Madame, Monsieur,
Au nom des membres de la liste « Notre ambition pour Maurepas », nous tenons à remercier les Maurepasiennes et les Maurepasiens qui nous ont accordé leur confiance lors des élections municipales. Cette confiance nous honore et nous engage. Nous serons des élus d’opposition actifs et responsables, à votre écoute et à votre service.


Tout au long de la campagne qui vient de se dérouler, nous avons été fidèles à nos idées et à nos valeurs, dans le respect du débat démocratique. Nous continuerons, dans l’opposition, à faire avancer nos propositions pour plus de solidarité, de démocratie, de dynamisme économique, dans l’intérêt de notre ville.

Nous voulons, au sein du conseil municipal, faire entendre la voix de la gauche à Maurepas. Nous continuerons ainsi à être dans la cohérence de notre positionnement de l’entre-deux tours. Certains se revendiquant de la gauche au premier tour ont préféré une alliance hors de leur sensibilité, avec le résultat que l’on connaît aujourd’hui. Cette union hasardeuse, au-delà de son manque de cohérence, ne respectait pas les citoyennes et les citoyens de Maurepas. Elle n’était pas conforme à notre éthique politique.

Nous voulons maintenant redonner leur place aux idées et apporter de la cohérence à l’action politique dans notre ville. Nous le ferons avec vous et à vos cotés, par notre travail de conviction, nos propositions au sein du conseil municipal, pour que la gauche retrouve sa place à Maurepas.

Rejoignez-nous pour une véritable union de la gauche.
Ismaïla Wane, Martine Fayolle, rédigé le 18/04/14

Maurepas dynamique & solidaire -  Hébergé par Overblog