École de l'Agiot, la presse locale en parle...

  • Maurepas dynamique et solidaire
ttt

ttt

Source
Nouvelles de Versailles
Publié : le 25 Nov 2019
Journaliste : Marine Delcros

Notre réponse au Maire

 

Monsieur Le Maire
 
Merci de la diligence de votre réponse (événement rare qui mérite d’être souligné), suite à notre lettre sur la situation de l'école de l'Agiot.  
 
Petite précision préalable : ce sont bien des parents d’élèves qui nous ont demandé, en tant qu’élus, d’intervenir auprès de vous, procédure tout à fait légitime et démocratique.

 

La réouverture de cette école aurait dû avoir lieu après réception définitive du chantier, c’est à dire une fois les travaux complètement achevés. Mais dès le mois de juillet, la constatation du retard accumulé laissait clairement à penser que la meilleure solution (en tout cas, certainement la plus rationnelle) était de prolonger l’accueil au Centre de loisirs Dolto. Les entreprises auraient ainsi pu poursuivre leurs travaux dans des conditions normales de sécurité et de confort pour les élèves et les personnels.
 
La fin du chantier, que vous aviez annoncée pour « les vacances de la Toussaint », n’est toujours pas en vue… Les riverains de l’école et les parents d’élèves, observateurs vigilants, avaient vu juste, non seulement pour les retards, mais aussi pour les nombreuses malfaçons.

 

Nous maintenons tous nos constats. Nous vous renvoyons à la réglementation en vigueur décrite dans le code du travail ou les documents spécialisés, rédigés et distribués tant par l’INRS que par l’OPPBTP qui prévoit l'utilisation de ces engins avec deux opérateurs : 1 dans la nacelle, 1 au sol pour diriger l’opérateur en altitude, sachant que le nombre peut être augmenté en fonction du type de nacelle utilisée. Or, à l’école de l’Agiot, il n’y a qu’un seul ouvrier dans la nacelle…

 

Estimez-vous que les travaux de façade en cours puissent être menés sans risque dans une école maternelle en période scolaire ? Il faut rappeler, qu’étant maître d’ouvrage, et même si vous avez désigné après appel d’offres un maître d’œuvre pour suivre le chantier, vous restez responsable en cas d’accident du travail.  

Alors que cette situation déplorable et inquiétante vous incombe pleinement, vos sous-entendus sur un éventuel laxisme du mandat précédent ou sur un quelconque « impératif électoral » sont sans objet : d’une part nous n'étions pas aux affaires ; ensuite, nous avons une autre idée de notre engagement à servir la Cité.

 
  
La complexité du chantier, que vous mettez en exergue pour en expliquer le retard, est probablement l’une des raisons du départ de l’entreprise chargée de l’isolation extérieure. Il conviendrait d’en connaître le motif réel, puisqu’elle travaille actuellement sur d’autres chantiers. Bien entendu la compétence des services de la ville n’est pas en cause. 

 

La responsabilité de votre majorité est totale dans le choix et l’exécution de ce projet coûteux. Comme nous l’avons indiqué ci-dessus, un report de la date d’ouverture de l’école aurait permis aux usagers d’intégrer un établissement confortable et sécurisé.

 

La lettre d’information aux parents d’élèves n°12, que vous mettez en avant, signée par Monsieur Burçon, maire-adjoint, souligne encore le caractère passablement extravagant de vos choix : 

 

Les pyramides en béton à angles saillants, dans les cours de récréation, que les entreprises ne parviennent pas à raboter. Cette idée géniale de l’architecte n’a apparemment pas ému les élus de votre majorité lors de la présentation du projet.
Un jeu Girafe de grande hauteur dans la cour de récréation de la maternelle, certes du plus bel effet, mais à la sécurité douteuse et qu’il va falloir déposer.
Une tuyauterie bruyante « style Beaubourg » sur le toit du réfectoire. Son efficacité reste à prouver, au vu des problèmes de chauffage rencontrés qui nécessitent des radiateurs d’appoint.  
Le système d’isolation extérieure est tellement original que les matériaux de fixation et de finition posent encore des problèmes d’approvisionnement. La mise en œuvre est prévue au plus tôt pour la fin 2019.


 

À la lueur de tous ces constats, nous vous demandons, au titre de complément d’information, les documents des services du rectorat et de toute autre administration compétente autorisant la réouverture de l’établissement au 1er septembre 2019, dans l’état d’inachèvement observé.

 

Ismaïla WANE et Martine FAYOLLE


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Nanda Pechevis 27/11/2019 09:50

J'ai cherché la reponse du Maire que vous evoquez mais pas trouvé. Il est vrzi sue je ne suis pas tres douée en informatique....
Bonne journée

Maurepas dynamique et solidaire 27/11/2019 11:44

Bonjour,

Vous avez raison, il y a eu une erreur sur la mise en page de l'article. La réponse du Maire sera en ligne d'ici à une heure, à la suite de notre réponse. S'il vous plaît, merci de nous renvoyer un message si d'aventure cela n’apparaît pas.

L'équipe MD&S vous souhaite une excellente journée

Maurepas dynamique & solidaire -  Hébergé par Overblog