Centre nautique: séquences d'une brasse...sur place

  • Maurepas dynamique et solidaire
  • Dossiers MDS
Centre nautique: séquences d'une brasse...sur place

Tout ça pour ça

 

Le 18 mai dernier, la définition des intérêts communautaires était à l’ordre du jour du Conseil communautaire de Saint-Quentin-en-Yvelines.

 

Il a été décidé de retirer le centre nautique de Maurepas des intérêts communautaires. Plus clairement, notre piscine restera sous gestion de la ville de Maurepas, comme c’est le cas depuis 1983. Le maire de Maurepas a du reste voté favorablement la sortie de notre piscine de SQY.

 

De l’hyper-communication au vaudeville de l’arroseur arrosé

 

Ce n’est pas faute d’avoir averti le maire et d’avoir fait des propositions qui auraient permis d’avancer… Au lieu de cela, nous avons perdu deux ans.

 

==> Depuis 2015, nous avons alerté le maire sur l’hypothétique intégration de notre piscine à SQY et ce pour trois raisons majeures :

***  le président de SQY, dès 2014, a montré son manque d’intérêt et l’a fait savoir par voie de presse ;

*** une déconstruction-reconstruction luxueuse, ajoutée à la gestion, fait exploser les finances publiques si on intègre dans le même temps les autres communes avec piscine ; c’est juste irresponsable ;

*** l’endettement de SQY rend difficile la convergence entre communes ; à tort ou à raison, certains maires pensent à un traitement inégal quant à la question des piscines.

 

Au lieu de nous écouter, le maire mentait aux Maurepasiens.

 

==> Depuis 2016, il affirme que nos argumentations et celles de notre expert n’étaient pas fondées, qu’il a le soutien du président d’agglomération, de sa « famille politique », comme il disait… Il faut croire que notre maire ne pèse pas lourd à SQY. Pire, il annonçait lors de ses différents vœux, en particulier aux seniors, la signature à venir de la gestion de notre centre par SQY… Démenti cinglant puisque les jours suivants SQY ne vote pas les intérêts communautaires ! Cela ne l’a pas empêché de continuer, jusqu’à ce début d’année.

 

==> Aujourd’hui, nouvelle volte-face, le maire vote la suppression de notre piscine dans l’intérêt communautaire. Un aveu d’échec ? Toujours est-il que nous retournons à la case départ et, ironie de l’histoire, la piste de sortie n’est autre que notre proposition formulée, depuis 2015, dans les tribunes du magazine municipal, sur notre site…

 

Touché par l’esprit de lucidité, le maire se rendra peut-être compte de son impasse, en abandonnant la déconstruction-reconstruction pour une réhabilitation à taille humaine répondant aux besoins des usagers et des écoles. Cela est encore possible et financièrement sérieux.

 

Mais rien n’est sûr

 

Connaissant notre maire et sa communication de façade, nous comprenons que s'aligner sur les idées et les suggestions de l'opposition lui sera impossible. Il en est ainsi de ceux pour qui l'intérêt partisan est plus fort que l'intérêt général.

 

Martine Fayolle, Ismaïla Wane

Maurepas dynamique & solidaire -  Hébergé par Overblog