Quelle confidentialité et sûreté de « Voisins Vigilants » introduit par la municipalité ? Et vos données personnelles ?

Quelle confidentialité et sûreté de « Voisins Vigilants » introduit par la municipalité ? Et vos données personnelles ?

Réunion « Voisins Vigilants » du 30 mars 2017 salle du conseil à la Mairie de Maurepas

 

Dès qu’il s’agit de faire de la communication pour se mettre en avant, le maire ne recule devant rien. Son nouveau sujet : surfer sur les inquiétudes des habitants de Maurepas qu’il avait promis de rassurer avec sa très onéreuse police municipale dont les effectifs augmentent régulièrement.

 

On peut mesurer l’efficacité croissante de cette police, quand les patrouilles embarquent 3 agents par voiture (constat du 3 avril  après midi) au lieu de 2 précédemment. L’objectif est peut être d’arriver à 4 comme la police nationale. Même effectif pour le contrôle du stationnement en centre-ville. Drôle de gestion du personnel ?

 

Le maire a annoncé que ces agents seront armés. Ont-ils les compétences et la formation nécessaires pour s’en servir à bon escient et ne pas devenir des cibles ? Où s’arrêtera cette course au tout sécuritaire ? Au cours de cette réunion nous avons également appris une augmentation du nombre de caméras de vidéo surveillance. Il semble que la sécurité n’a pas de prix pour cette majorité.

 

Le bilan serait une baisse de 40% de la délinquance à Maurepas. Mais d’où vient ce chiffre ? Comment a t il été calculé ? On ne sait pas.

 

Il semble que tout ce déploiement ne soit pas suffisant et le maire a décidé d’avoir recours à une petite start-up pour surveiller la ville « Voisins Vigilants ».

 

Il s’agit d’adhérer à une plateforme et de relier les « Voisins Vigilants » entre eux par SMS.

 

Cette société dont la prestation est annoncée gratuite pour les contribuables par sa représentante,  est fausse puisque à la question des élu.e.s d’opposition lors du dernier Conseil municipal il est annoncé un montant HT de 2000 € et 500 € de stage sans compter les panneaux et autocollants vendus par la Boutique du site marchand « Voisins Vigilants ».

 

La communication floue de cette start-up n’est pas rassurante quand elle affirme sans preuve que les 250 000 données personnelles recueillies ne sont pas revendues alors que cette pratique est largement répandue chez les acteurs de l’Internet.

 

Autre inquiétude : comment s’assurer que parmi les référents qui s’inscriront aucun délinquant n’ait la possibilité de s’introduire dans la plateforme et d’en exploiter les informations à son profit. Comment être certains qu’il ne devienne aussi un outil de délation et de fabrication de fausses rumeurs.

 

La possibilité avec laquelle certains participants présents dans la salle disent avoir eu accès à la plateforme de « Voisins Vigilants » sans avoir reçu au préalable de code d’accès confidentiel est inquiétante.

 

Apparemment la sécurité et la confidentialité n’est pas au rendez-vous chez « Voisins Vigilants », et il est inquiétant de voir les élus de la majorité de Maurepas s’engager dans le financement d’un site marchand si peu fiable.

 

Cette réunion d’information a aussi confirmé que la majorité actuelle est toujours aussi mal à l’aise avec le débat  contradictoire qui est pourtant le fondement démocratique de la vie citoyenne.

 

L’élue en charge du dossier plutôt que de répondre aux questions légitimes de certains participants sur l’efficacité du projet a préféré leur opposer le soupçon d’être un soutien de l’opposition municipale.

 

Une de ces questions était : en cas de constat d’un cambriolage ou d’une agression faudra-t-il appeler en priorité le référent « Voisins Vigilants », la Police Municipale ou la Police Nationale ?

 

L’absence du Commissaire de Police ou de l’un de ses représentants à cette réunion prouve que les autorités compétentes ne souhaitent pas cautionner cette opération de communication malsaine.

elisabeth 19/04/2017 10:01

je n'ai pu aller à cette réunion publique, mais ce compte-rendu ne me surprend pas. C'est par des habitants que j'apprends en direct la pratique de la délation : qu'ils en soient victimes, ou auteurs (qui s'en vantent avec inconscience).
Difficile de comprendre cette débauche de dépenses quand la municipalité se plaint d'une perte importante de ressources. Mais on peut aussi s'interroger sur les effets de cette coûteuse politique sécuritaire, alors que des faits de délinquance sont signalés, plus qu'auparavant ; est-ce juste un effet de com, qui pousse à remarquer davantage quelques méfaits ?

Maurepas dynamique & solidaire -  Hébergé par Overblog