Provocations et intimidations envers un militant... ambiance

Provocations et intimidations envers un militant... ambiance

Nous tenons à porter à votre connaissance cette lettre publique de notre camarade Jean-Claude Rolland, avec lequel nous partageons les valeurs de solidarité. L’événement rapporté nous semble particulièrement grave, dans la mesure où il implique un conseiller municipal de la majorité. Nous exigerons, en tout état de cause, une prise de position du Maire de Maurepas au sujet de cette affaire, qui fait état de comportements inadmissibles en démocratie. Nous soutenons naturellement Jean-Claude dans ses démarches judiciaires.

Lettre de Jean-Claude Rolland,
militant Maurepasien

"Pourquoi je porte plainte à l’encontre de Y Engel CONSEILLER MUNICIPAL L.R DE Maurepas ET D’AMIS pour faux témoignages, PROVOCATIONS ET INTIMIDATIONS DIVERSES"

J’ai été convoqué le 9 Mars 2016 au commissariat de Trappes suite à une plainte déposée par cet élu et avec « les témoignages » de 4 ou 5 de ses « accompagnateurs » habituels dont Ibrahim Jonas de Trappes TOUS MEMBRES des LR et d’UNI le syndicat étudiants de droite de l’ Université de St Quentin

Les faits suivants sont contenus dans ma déposition. J’en ai effectué un enregistrement.

Le Samedi 17 Octobre 2015 comme tous les Samedis matins depuis plus de 30ans nous étions en tant que communistes sur le marché de Maurepas afin de rencontrer nos concitoyens. Jamais d’incident, ni avec les commerçants, ni avec des clients du marché. Il faut dire, que je suis maurepasien depuis près de 50 ans que beaucoup de gens me connaissent et j’en connais également de nombreux.

Mais depuis les dernières élections municipales de Mars 2014 un groupe de jeunes de l’équipe du maire Mr Garestier donc des LR et aussi du syndicat étudiants UNI viennent à notre contact chercher des incidents. Jusqu’à coller sur notre stand des autos collants de leur organisation et faire en sorte de nous gêner dans nos distributions. Notre vigilance et notre maitrise ont fait qu’aucun incident n’avait eu lieu jusqu’alors.

Par contre ce Samedi 17 Octobre ce même groupe est venu à notre contact et Mr Engel a enlevé et déchiré une affiche provisoire que nous avions scotchée sur le muret du marché pour signaler notre présence.

Un camarade m’ayant signalé l’acte de cette personne je suis monté (nous sommes installés en bas des marches du marché du centre-ville) pour récupérer cette affiche qui représente un investissement pour nous, mais cette personne, dans un état de grande excitation la frénétiquement déchirée, et m’a arraché un paquet de tracts que je tenais dans les mains.

Surpris par cette attitude de « voyou » je l’ai poliment mais ferment sommé de me rendre cette affiche qu’il a réduite en morceaux. A aucun moment je n’ai eu de geste brutal envers ce provocateur, mais certains de ses amis avaient des téléphones à la main espérant sans doute de ma part un geste de brutalité et pouvoir enregistrer un geste déplacé, c’était donc une action préméditée.

Le député JF POISSON se trouvait à proximité (sans doute par un hasard évident !!!) nous l’avons salué et un de mes camarades lui a conseillé de tenir ses « troupes «  un peu plus en mains. Il nous a répondu qu’il ne les connaissait pas alors que ces derniers tractent pour lui et après l’incident ils étaient tous attablés au café Le Maurepas.

Il est évident que ces gens-là cherchent un incident depuis un certain temps, et ce jour-là pas par hasard.

Donc le commissariat de Trappes m’a convoqué le 9 Mars pour être auditionné suite à une plainte de cet élu, ce qui est quand même un comble. Soi-disant que j’ai pris ce « gamin de 24/25 ans »  de mes grosses mains de 73 ans et l’aurait collé contre le mur en lui criant à la face avec des yeux exorbités

« Gardes ton oxygène tu en auras besoin pour plus tard », voilà comment on essaie de me salir en tant qu’individu et surtout en tant que militant communiste ce que je ne puis accepter.

Ses amis, bien entendu ont déposé en tant que témoins. Ils devaient soi-disant fournir un film montrant ma brutalité, mais aucun film n’a été produit malgré plusieurs téléphones portables branchés sur « l’événement »

De nombreux témoins ont assisté à la scène. Beaucoup ont souhaité m’accompagner le jour de l’audition mais j’ai préféré savoir de quoi il en retournait exactement auparavant. Etant donnée la mauvaise foi et la volonté de ces personnes de me nuire ainsi qu’à mon parti, je vais porter plainte pour diffamation, incitation à la haine anti communiste, provocations afin de créer des incidents, et faux témoignages.

Un climat délétère,  à tous les niveaux, s’installe à Maurepas depuis un certain temps. Cela est inadmissible. En tant que communistes nous nous y opposerons. Personnellement je ne puis laisser cela en l’état. Je suis maurepasien et militant depuis 1967 jamais je n’ai connu ce genre de situation et je ne me laisserai pas insulter par un petit groupe de jeunes voyous en service commandé.

Jean Claude ROLLAND Militant PCF Maurepas

Avec le soutien de divers témoins

Maurepas dynamique & solidaire -  Hébergé par Overblog